ALU CENTER
Rue de la Cale Sèche, 39
4684 Haccourt
Contactez-nous
Tél. 04/378.45.00
Fax 04/378.45.01
Horaires
Lun-Ven : 08:00-16:30

Le recyclage de l'aluminium

L’aluminium, en plus de ses propriétés esthétiques, de résistance ou encore d’entretien, présente l’avantage d’être un matériau de construction écologique car il est entièrement recyclable. C’est sans doute la raison pour laquelle de nombreuses entreprises de construction et de rénovation choisissent l’aluminium pour la création de menuiseries intérieures ou extérieures d’une habitation. Dans cet article, nous allons vous expliquer un peu plus en détail de quelle manière l’aluminium est recyclé et quel est l’intérêt de ce recyclage du point de vue économique et écologique.

Quelles sont les méthodes utilisées pour recycler l’aluminium ?


Intéressons-nous tout d’abord à la manière dont l’aluminium peut être recyclé. Pour cela, il faut avant tout comprendre que l’aluminium issu des matériaux de récupération est soumis dans un premier temps à un traitement par décapage.

Une fois cette première étape passée, l’aluminium est soumis à une opération de refusion et d’affinage. Il est ainsi placé dans un four spécial où il sera ensuite fondu puis dégazé. Pour obtenir un nouvel aluminium utilisable, on choisira ensuite quels métaux d’alliage y seront ajoutés ou encore quelles impuretés métalliques et non métalliques en extraire. Ces choix vont bien entendu dépendre de la qualité que l’on souhaite obtenir.

On compte principalement deux types de recyclage de l’aluminium avec l’affinage et la récupération de chutes. En ce qui concerne l’affinage de l’aluminium, il consiste avant tout en un tri des déchets, des débris et des résidus d’aluminium qui sont récupérés sur divers objets en fin de vie. Il peut s’agir ici de résidus en provenance du secteur du bâtiment, de l’automobile ou encore d’emballage en aluminium ou encore de résidus qui proviennent d’usines de production ou de transformation de ce matériau. Une fois triés, ces déchets sont refondus selon la méthode expliquée plus haut.

Il est également possible de récupérer des chutes neuves directement auprès de l’industrie et qui constituent les restes non-utilisés par la fabrication ou l’usinage de produits en aluminium. Ces chutes peuvent en effet être utilisées par des transformateurs afin de leur assurer un complément en approvisionnement de métal.

Le recyclage de l'aluminium

A quoi sert l’aluminium recyclé et à quelle industrie est-il destiné ?


On peut ensuite se demander comment est utilisé l’aluminium une fois qu’il a été recyclé. En réalité, les utilisations de l’aluminium en provenance du recyclage sont très nombreuses. On peut ainsi s’en servir dans la fabrication de pièces moulées pour des carters de moteurs de voiture, de tondeuses ou encore de perceuses, pour la fabrication de cadres de vélos, de lampadaires de jardin, de montants d’étagères, de radiateurs, de semelles de fer à repasser et bien d’autres produits encore.

En définitive, il existe une multitude d’applications possibles à la récupération et au recyclage de l’aluminium ; ce qui limite fortement l’impact de ce matériau sur l’environnement et les ressources disponibles, comme nous allons vous l’expliquer ci-après.

Pourquoi est-il important de recycler l’aluminium ?


Si vous vous demandez encore pourquoi le recyclage de l’aluminium est important, sachez tout d’abord que 100% de ce matériau est trié et recyclé. Grâce à ce recyclage, il est bien entendu possible d’économiser ses ressources naturelles précieuses ainsi qu’une grande partie de l’énergie nécessaire à la fabrication de ce matériau en première fusion.

Pour limiter au maximum l’impact de l’industrie de l’aluminium sur l’environnement, le recyclage est donc primordial. Celui-ci va notamment limiter la consommation de bauxite qui est une ressource non-renouvelable. Mais la plus grande économie réalisée par le recyclage de l’aluminium concerne l’énergie nécessaire à sa fabrication. En effet, on sait que la fabrication d’une tonne d’aluminium recyclé ne demande que 5% de l’énergie électrique nécessaire à la fabrication d’une tonne d’aluminium de première fusion.